Les outils de coaching sont nombreux :

Pour travailler sur l’estime de soi, les croyances (limitantes), la gestion des émotions, la résistance au changement, le deuil, les phobies et peurs etc, les outils sont nombreux.

Ma formation et mes nombreuses certifications (hypnose, PNL, méthode TIPI pour gestion des traumatismes et peurs inconscientes) me permettent d’avoir une boite à outils bien fournie pour répondre et m’adapter au mieux à chaque personne ou groupe que j’accompagne.

Néanmoins, j’utilise en « outil de référence » l’Ennéagramme*.

Cette grille de lecture nous apprend à identifier et contrôler nos mécanismes.

La connaissance réelle de son « être », le lâché prise, l’acceptation et l’amour inconditionnel de soi, comprendre ses différences et en tirer le meilleur…voilà ce que vous allez explorer ici.

*L’Ennéagramme (Def : Grec /figure à 9 points) propose deux applications : mieux se connaître et mieux comprendre l’autre.

L’Ennéagramme part d’une théorie de la personnalité qui propose que le potentiel de chacun, à la naissance, est immense.

Le cercle représente le nombre infini de possibilités de comportements possibles entre la personne et le monde extérieur.

Ces multiples comportements possibles sont ramenés à neuf facettes principales.

En fonction de ses premières expériences de vie, l’enfant va percevoir le monde extérieur d’une certaine façon et sur privilégier une de ses facettes par rapport à d’autres.

Avec le temps, nous développons une vision du monde, des valeurs et des croyances qui dépendent de notre facette dominante.

Le temps passant, nous ne voyons plus le monde extérieur qu’avec les certitudes de notre point de vue, et nous oublions les autres facettes de nous-mêmes. Nous nous privons ainsi de nombreux potentiels. Prendre conscience de sa facette dominante, c’est commencer à se recentrer et ré ouvrir l’accès aux autres facettes, aux autres possibles.

L’Ennéagramme propose de mettre un nom sur sa facette dominante pour mieux nommer les autres facettes, et réveiller ainsi le reste de son potentiel. L’Ennéagramme propose aussi de mieux comprendre l’autre. Maintenant, Le cercle représente tous les hommes et les femmes du monde. Sur ce cercle, posons neuf points de repère et choisissons une personne située chacune sur l’un des neuf points. Ces neuf personnes regardent chacune la même statue située au centre du cercle.

Depuis que nous sommes nés, nous sommes convaincus que notre point de vue est le seul valable et, quand l’autre perçoit une réalité différente, nous considérons qu’il a tort et que nous avons raison. L’Ennéagramme nous propose de sortir de notre « boîte » et d’écouter l’autre « de son point de vue ».

SOURCE :http://www.cee-enneagramme.eu